Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2017

Le concert du printemps 2017

Sur le sentier qui longe la rivière, et sous le couvert de la végétation en pleine effervescence !

 

Les mésanges charbonnières, mésanges bleues, mésanges à longue queue, le rouge gorge familier, le troglodyte mignon, le pinson des arbres,

mais aussi le pouillot véloce et la fauvette à tête noire, ils sont tous là ceux qui ont survécu à l'hiver, et ceux qui ont rejoint nos latitudes assez tôt dans la saison

et ils chantent dans les arbres ou les fourrés; dans l'épaisseur d'un feuillage persistant ou sur les hautes branches d'une arbre encore dénudé dont les bourgeons viennent de libérer un bouquet de jeunes feuilles vert tendre.

Se joindront à eux tous ceux qui nous reviennent de l'autre côté de la Méditerranée. Dans les pentes, la fauvette passerinette dont le chant se mêlera à celui de la fauvette pitchou, l'engoulevent d'Europe, et dans les fourrés du bord de l'eau, le rossignol philomèle.

 

Une belle lumière ce matin, au-dessus de la rivière et sur sa plage de galets. Le chant cristallin d'une fauvette à tête noire retient mon attention, je la cherche des yeux dans les branchages d'un tilleul, et dans le contre-jour, m'apparaissent alors mille flammèches suspendues aux rameaux. Je reste longtemps dans cette immobilité silencieuse et contemplative, et je deviens tour à tour fauvette, arbre dressé, ramure ciselée comme une oeuvre d'orfèvre, flammes dansant dans la lumière. Mes yeux s'agrandissent et s'abreuvent à cette lumière !

 

Nous allons si souvent, sur les chemins -et dans nos vies- trop vite, et sans voir toute cette beauté !

 

 

26/03/2017

Eaux printanières

à Navacelles ... après la pluie, aux premiers jours du printemps

P1420404-w.jpg

la rivière a une belle couleur bleu turquoise

P1420413-w.jpg

P1420430-w.jpg

dans les talwegs, l'eau est cristalline

P1420446-w.jpg

sous les ombrages humides du bord de l'eau on trouve l'anémone hépatique (Hepatica triloba) bleue ou, plus rarement, blanche

P1420458-w.jpg

La résurgence en cascade, à La Foux, gronde !

P1420463-w.jpg

dans les pentes et éboulis ensoleillés, à l'adret, l'Asphodèle blanc (Asphodelus albus ) fleurit

05/03/2017

A L'Art en Poche

à L'ART EN POCHE à LODEVE. Présentation de la série "Racine vagabonde" , à partir du 10 mars, à l'occasion du printemps des poètes.

Photographies de Joëlle Jourdan, et poèmes de Bernard Bienaimé dialoguent autour d'une sculpture de Martine Le Fur.

 Affiche-FIN-w.jpg

La Racine, telle un lutin de la forêt, a vagabondé dans la nature sauvage de Navacelles, aux quatre saisons; elle s'est amoureusement mêlée aux éléments -terre, pierres, eau- et à la végétation -lichens, mousses, herbages, dialoguant avec eux.

Joëlle Jourdan a suivi, à distance, ses pérégrinations, puis a fixé en images ses découvertes, ses émois...

Bernard Bienaimé, dans ses poèmes, nous dévoile leurs conciliabules.

 

L'ART EN POCHE    40, Grand Rue 34700 LODEVE

http://lartenpoche.blogspot.fr/

Joëlle JOURDAN, photographies   ART ET NATURE

Bernard BIENAIME, poèmes  L 'ART D'EN FACE

Martine LE FUR, sculpture céramique

 * * *

L'ART EN POCHE, horaires d'ouverture

Mardi à Jeudi de 11 à 15 h et de 17h à 20 h 30
Vendredi (jour d'apéro-spectacles) de 11 à 15 h et de 17h à 22 h 30
Samedi de 10 h à 15 h et 
Dimanche de 11 h à 15 h
et de 17 h à 20 h 30

*  *  *

26/01/2017

Daucus carota

au réveil ce matin, une surprise: la neige s'est invitée pendant la nuit ...

dans le pré blanchi je cueille une carotte sauvage, elle m'accompagnera dans mes vagabondages ...

P1410564-r-w.jpg

P1410551-w.jpg

P1410575-w.jpg

P1410583-w.jpg

P1410599-w.jpg

P1410626-w.jpg

*

Je ne résiste pas au plaisir d'aller marcher, une fois encore dans la neige. Emprunter des chemins familiers, me laisser éblouir par la beauté du paysage.

un paysage saupoudré de neige comme un gâteau au chocolat l'est de sucre glace ! Le blanc et le noir s'entremêlent et se révèlent mutuellement. La neige rehausse les arrêtes rocheuses, les lignes de crêtes, la silhouette dénudée des érables, le vernis de la feuille du buis... Les falaises, ainsi parées, semblent altières,  et la rivière plus profonde ... Sur le chemin recouvert de neige fraîche, je découvre des pistes. Celle d'un sanglier, puis celles de perdrix.

je m'élève au-dessus de ce paysage changeant. Redécouvre les points de vue ... La lumière filtre, par moments, au travers des nuages, révèle les reliefs, et la profondeur des gorges. Des voiles de brume, apparaissent ici, puis là, sur lesquels se dessinent des silhouettes rocheuses ou d'arbres. Par moments, c'est tout le paysage qui disparaît, ou presque. Un envol bruyant attire mon attention, quatre perdrix s'éloignent vers les falaises...

Moments magiques. Que l'on aimerait partager.

 

Extrait de "Journal Nature 2017" de Joëlle Jourdan

 

22:16 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0)

23/01/2017

Une feuille

P1410347-w.jpg

"C'est plutôt comme si, depuis toujours, j'avançais dans la brume et que tout ce que je vois déchire un voile de néant posé sur le monde: soudain ça m'apparaît, dans une splendeur ! Je suis sujet à des éblouissements. Ca peut-être un visage, un arbre, une parole..." Christian BOBIN

P1410333-r-w.jpg

P1410369-w.jpg

 

Extrait de "Journal Nature 2017" de joëlle jourdan