Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2018

Et le vent m'entraîne

Martine Le Fur était notre invitée d'honneur de l'exposition "Racines vagabondes", à Navacelles en 2011. Très sensible au caractère encore sauvage, et minéral, du site, elle est à l'origine de cette belle aventure artistique...

Racine-SculptureMartineLeFur.jpg

L'une de ses sculptures, acquise par Joëlle Jourdan, a été le support d'une création d'images !

"La racine, telle un lutin de la forêt, a vagabondé dans la nature sauvage de Navacelles, aux quatre saisons; elle s'est amoureusement mêlée aux éléments -terre, pierres, eau- et à la végétation -lichens, mousses, herbages dialoguant avec eux. J'ai suivi à distance ses pérégrinations, puis ai fixé en images ses découvertes, ses émois..."

 

Treize photographies, choisies, ont ensuite accueilli les mots de Bernard Bienaimé, qui avec la maison d'édition L'Art d'en face" a accompagné la création d'un livre d'artistes.

2 DSC05452-w.jpg

Chevelure    de lune rousse    éclatée

à l'impact

des verts se       dissolvent

enchevêtrés de soleil

 

Et le vent m'entraîne-1.pdf

 

Livre a quatre fois deux mains, puisque les pages support des photographies et des textes ont été emboitées dans des pochettes papier, et des coffrets cartons de Corinne Caratti.  "Ferme les yeux et imagine. Que le livre est un corps. En attente de tes yeux, de tes mains, de ton âme"

5 DSC05331-w.jpg

Formats : coffret 23x29,5x3,5, pochette 21,5x26,5x1 page 21x26, photo 15x20

3 DSC05405-w.jpg

Et, au final, il était tout naturel que Martine Le Fur crée des emboitages céramiques -création en cours et dont les images seront diffusées prochainement- Travailler la terre comme on travaille sur soi. Travailler l'argile comme on travaille en soi. Ce que nous façonnons à l'extérieur ne serait-il pas le reflet de notre être intérieur, mais y-a-t-il réellement une frontière ?

 184.JPG

Et le vent m'entraîne

L'Art d'en face novembre 2018

 

Sculpture céramique Martine Le Fur

Photographies Joëlle Jourdan

Textes Bernard Bienaimé

Pochettes et coffrets cartons Corinne Caratti

Coffrets céramiques Martine Le Fur

 

Les ouvrages sont disponibles à

L'Art d'en face  #artdenface3@gmail.com# 

et  chez Bernard Bienaimé   #limacon70@gmail.com#

Et le vent m'entraine-parution-nov2018.pdf

 

 

Liens :

 L'Art d'en face  https://www.artdenface.com/

Joëlle Jourdan  http://jjourdanphoto.hautetfort.com/

Bernard Bienaimé   #limacon70@gmail.com#

Corinne Caratti   https://corinnecaratti.blogspot.com/

Martine Le Fur  https://martinelefur.jimdo.com/

 

 

 

 

14:36 Publié dans Livre, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

01/10/2018

L'écureuil

Fin d'été. Lumière matinale

Chemin tant de fois parcouru

Il est là. L'écureil me regarde

 

Racines noueuses

Ancré

Le platane se dresse

 

Il est là

Il me regarde. Aussi surpris que moi

Sourire.

 

Extrait de "Journal Nature 2018" de Joëlle Jourdan

11:21 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

07/12/2015

Saisons à Navacelles

Automne-carre-w.jpg

Hiver1b-carre-w.jpg

Printemps-carre-w.jpg

Ete-carre-w.jpg

 

Extrait de "Journal Nature 2015" de Joëlle Jourdan

16:09 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

09/11/2015

la vie élémentaire

P1340557-rec-w.jpg

"Une congrégation de violettes dans un sous-bois, le télégramme ensoleillé du coucou, le jetée de la pluie contre la vitre: la vie élémentaire éclaire en gloire la vie profonde" 

Carnet de soleil, Christian Bobin

P1340580-w.jpg

P1340559-w.jpg

P1340583-rec-w.jpg

 

Extrait de "Journal Nature 2015" Joëlle Jourdan

03/02/2015

Une promenade en hiver

091-navacellesfev2015-w.jpg

Henry D. THOREAU

L'air nettoyé est très vivifiant. Sa finesse et sa pureté sont visibles et on resterait volontiers dehors longtemps et tard pour que les vents nous transpercent nous aussi comme les arbres sans feuilles et nous acclimatent à l'hiver, comme si on espérait emprunter quelque vertu pure et solide qui nous soutiendrait en toutes saisons.

042-navacellesfevr2015-w.jpg

 

 

Extrait de "Une promenade en hiver" de Henry D. THOREAU

00:26 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)