Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2017

A pas légers

affiche a pas legers2017.jpg

 

voir le programme des événements durant la semaine d'exposition :   programme A pas légers.pdf

 

12/08/2017

Vernissage à Navacelles

Samedi 12 août ... à pas légers

17h ouverture de l'exposition avec la performance dansée des Pieds Sensibles et Agnès Vinel. Ils ont évolué dans la rue principale du Mas de Guilhou.

P1440034-w.jpg

P1440044-nb-w.jpg

P1440082-w.jpg

17h30 Installation Land Art, Jean-Paul Delaitte

P1440083-w.jpg

P1440135-w.jpg

P1440023-w.jpg

18h, présentation de l'exposition et des événements, avec humour et poésie, avec Nadine, Yves et François

P1440099.JPG

P1440108.JPG

18h15 Visite de l'exposition en présence des artistes

Mireille Pélindé Rian

P1440126-w.jpg

Claude Varisco

P1440129-w.jpg

joëlle jourdan

P1440030-w.jpg

19h Lectures de Christine Fleury et Josiane Faïta-Hugues

 

27/07/2017

Les oiseaux du ciel

Dans l'église où nous installerons bientôt notre nouvelle exposition, une surprise nous attendait ... Surprise attendrissante, mais qui nous obligera à nous adapter à une situation plutôt singulière: la présence d'un nid de rouge queue dans un lustre en coupe au-devant du chœur !

P1430895-w.jpg

La vue d'adultes, chenille au bec, m'a, dans un premier temps alertée. Il m'a suffit ensuite de suivre leur manège pour découvrir le nid qu'ils n'ont pas tardé à rejoindre. Et de vérifier en m'approchant à mon tour que le nid "babillait" ... Au sol, à l'aplomb du nid, les fientes confirmant la présence des oisillons (fientes récupérées par le parent, à chaque nourrissage et rejetées hors du nid -parfois loin- pour le garder au sec).

P1430882-w.jpg

A pas légers, entre deux passages des parents, me hisser sur un escabeau et prendre deux photos à bouts de bras ... Photos qui ont révélé la présence de quatre oisillons bec ouvert quémandant leur pitance, et d'autres sans aucun doute rassasiés faisant une sieste digestive (c'est ainsi que les choses se passent, mais ces oisillons-là ne sont pas visibles sur les photos car blottis au fond du nid douillet !)

P1430884-w.jpg

Les rouges queues restent au nid entre 12 et 20 jours, mais ne savent pas voler lorsqu'ils le quittent et sont encore nourris au sol pendant une dizaine de jours supplémentaires. Avec un peu de chance ils devraient participer aux festivités du 12 août, jour du vernissage de l'exposition !

Comment ferons-nous pour que, même à pas légers, ils n'inscrivent pas les traces de leur passage sur nos photos et livres d'artiste tout au long de la semaine ?!

Comment concilier l'Art et la Nature ?! Demander à Jean-Paul Delaitte de prévoir dans son installation des aires d'atterrissage, de repos et d'envol pour nos oisillons ?!

 

 *   *   *   *   *

 

Emue par le récit de cette aventure, Marie-Louise JOURDAN nous a offert ce texte en occitan -sa langue "maternelle" qu'elle parle et dans laquelle elle aime écrire les souvenirs de son enfance, qui sont aussi récits de vie à Navacelles.

Los coarojas.

Del temps tres-quatre ans avèm aculhit un nis de coarojas jos la teuladòta. Las vesiam crosar d'un còp d'ala, davant la fenèstra, portant del bèc une palha, una pluma, per preparar lo nis. Qualques jorns pus tard, se vesiá pas que lo cap de la femèla que coava; lo mascle, sol, anava et veniá per li portar la becada. E un matin, suspresa la maire quita lo nis e se'n torna amb un vèrm al bec; los aucelons son nascuts.

Quane afairament per los dos parents, tra lo jorn ont s'ausissian lo bresilhadìs dels aucelons atalentats. Vesiam pas que los bècs dobèrts qu'esperavan... Duscas al jorn ont lo silenci se fasiá. Los aucelons avián pres la volada...

 

Les rouges queues

Durant trois ou quatre ans, nous avons accueilli un nid de rouges queues sur l'appentis. Nous les voyions passer d'un coup d'aile, devant la fenêtre, portant au bec, une paille, une plume pour préparer le nid. Quelques jours plus tard, nous ne voyions plus que la tête de la femelle qui couvait; le mâle, seul, allait et venait, pour lui porter la becquée. Et un matin, surprise, la femelle quitte le nid et revient avec un ver au bec; les oisillons ont éclot.

Quel affairement pour les deux parents dès le jour où l'on entendait le gazouillis des oisillons affamés. On ne voyait que les becs ouverts qui attendaient. Jusqu'au jour où le silence se faisait. Les oisillons avaient pris leur envol.

 

 *   *   *   *   *  

7 jours après !

Le nid s'est rempli, les oisillons ont mis leurs plumes et seront bientôt prêts à partir à la découverte de l'église !

Nos allées-et-venues dans l'église pour préparer l'installation de l'exposition (il s'agit en premier lieu de faire le ménage !) n'ont guère dérangé la petite famille. Les parents imperturbables rentrent par le pignon Est, nourrissent les affamés et repartent par le pignon à Ouest, en profitant d'un trou dans chaque vitrail, juste à la bonne dimension !

P1440011-7aout-w.jpg

 

10 jours après

 

 

suite et fin de l'aventure:

 Les rouges queues ont quitté le nid le jeudi 10 août. Trois d'entre eux ont adopté les pieds d'une vieille chaise posée sur le confessionnal, comme perchoirs, attendant d'y être nourris. Le quatrième plus téméraire faisait l'apprentissage du vol, d'un support à l'autre.

Nous faisions ce jour-là l'installation du matériel d'éclairage de l'exposition, et notre présence ne les troublait pas vraiment !

Les portes de l'église étant ouvertes les petits ont tenté une première sortie, mais ils ont été vite reconduits à l'intérieur par leurs parents !

Le vendredi matin, jour de l'accrochage, les parents, sans doute informés des événements à venir - nous avions affiché le programme !- avaient choisi d'éloigner la petite famille. Ce qui nous a bien soulagés car la cohabitation aurait posé quelques problèmes !!

 

23/07/2017

Performance Dansée

dans le cadre du vernissage de l'exposition A pas légers organisé par ART ET NATURE à Navacelles

 

                           samedi 12 août

                           de 17h à 17h30

                          rue du Mas de Guilhou, à Navacelles

 

                        Performance dansée

                                        contact improvisation

               Les pied sensibles et Agnès Vinel

 

100_2030 PHOTO.JPG

 

 

22/07/2017

Land Art

dans le cadre de l'exposition "A pas légers", organisé par ART ET NATURE à Navacelles du 12 au 20 août.

      Installation Land Art de Jean-Paul Delaitte

                                         plasticien Land-artiste

L'installation 2017 de Jean-Paul Delaitte sera visible en extérieur, dans l'espace voisinant l'église. C'est là que prendra fin la performance dansée des Pieds Sensibles. Puis l'oeuvre Land-Art sera transférée à l'intérieur de l'église, et intégrée à l'exposition, aux côtés des oeuvres de Mireille Pélindé Rian, Claude Varisco, Joëlle Jourdan.

Jean-Paul Delaitte présentera également des photographies. Une série de paysages de brumes, des photographies prises dans les environs dans un paysage qui lui familier mais qui change au fil des jours, des saisons.

"Il n'y a pas de recherche esthétique dans les photos. L'idée est de partager une émotion que j'ai ressentie au moment de la prise de vue. Des choses qui m'interpellent et me touchent " (extrait de Midi Libre Millau 2016)

 ............................................................................................

quelques images de l'installation 2016  de Jean-Paul Delaitte:

"3 petites guérites pour écouter le frémissement des rêves dans la ramure" 

P1380355-w.jpg

P1380357-w.jpg

P1380392-w.jpg

P1380407-w.jpg

Jean-Paul Delaitte

https://www.artmajeur.com/fr/artist/jpdelaitte/collections

http://www.parolesdevent.fr/