Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2021

Lever de soleil sur le Cirque de Navacelles

Ce matin, au lever du jour, j'ai quitté le confort relatif de mon appartement, et franchi le seuil sans grande prise de risque... Les pierres sonnantes sous mes pas m'invitent à me mettre à l'écoute. Je dépose sur le bord du sentier tout ce qui alourdirait ma marche : ces pensées en boucle qui nous habitent dans le quotidien de la vie -des questions trop souvent sans réponses.

Je marche... Je lève les yeux jusqu'à la ligne d'horizon ondulant tout autour du Cirque. Mon regard s'élargit alors vers le ciel, qu'il parcours d'un mouvement circulaire, et rencontre une frange de nuages blancs ourlant les corniches calcaires à l'Est.

Je gravis la pente. Le silence minéral m'enveloppe, percé de quelques cris d'oiseaux -ici des mésanges et là des perdrix. La frénésie touristique a cessé. Le Cirque a retrouvé son intemporalité, ancré au fond des temps géologiques. Dans les gorges, le bourdon de la cascade. Les lieux façonnés par la main de l'homme captent alors mon regard-remontent à ma mémoire des images du passé aux différentes époques de ma vie, et du passé dont on m'a parlé dans mon enfance. Comme la pierre, l'homme à présent m'apparaît dans sa propre intemporalité -Rien n'a changé, nous sommes tout autant démunis que les hommes à l'aube de l'humanité devant le Grand Mystère

La lumière devient plus vibrante au-dessus de l'horizon, filtrant à travers les nuages opalescents. L'ombre, dans le Cirque, s'épaissit. Puis le soleil s'extirpe de son voile -projecteur dirigé sur ma vie.

Nous sommes si peu de choses. Et riches de tant de choses.

IMG_20210328_183852.jpg

 

Extrait de "Journal Nature 2021" de Joëlle Jourdan

11:53 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire