Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2019

Journée d'automne

Navacelles ...

ça chante aujourd'hui dans les arbustes des pentes ! Les rouges gorges, ici dans un érable de Montpellier et là dans un pistachier térébinthe. Quelques notes d'une fauvette à tête noire au creux d'un buis. Au loin, près de la rivière, une bribe de chant d'un cincle plongeur.

Ce ne sont plus des chants de séduction, ni ceux délimitant les territoires nécessaires au nourrissage des couvées. Signalent-ils les territoires occupés par les oiseaux en hiver ? Ou sont-ils simple manifestation d'une présence ?

Autre façon de signifier sa présence : les cris de contact -il est plus difficile d'en identifier les auteurs. Mais je reconnait aisément les cris de la mésange charbonnière qui me sont familiers. Elles vont et viennent dans les arbres presque dénudés du bord de l'eau, en quête de quelques insectes.

Au loin un cri du merle noir dérangé sans doute dans ses occupations favorites : rechercher vers ou larves d'insectes dans la litière ...

Belle journée ensoleillée, aucun vent ne froisse les feuillages desséchés. Lumière d'automne magnifiant les couleurs, les jaunes, les orangés... Immobilité du paysage. Apaisante. Allées et venues des oiseaux qui l'habitent.

Je m'arrête. Longtemps. J'écoute. J'observe. Dans la présence à l'instant, qui est. Qui passe.

 

Navacelles-Lum 079-rec.jpg

 

Extrait de "Journal Nature 2019" de Joëlle Jourdan